Dragon’s Dogma 2 – La fameuse goutte d’eau ?

Edito Dragon's Dogma 2
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
n1co_m

Je me fais l’avocat du Diable, mais à une époque où les AAA coûtent de plus en plus cher à fabriquer et à marketer, et où, par conséquent, ils sont de moins en moins facilement rentables (cf les comptes de PlayStation et notamment le niveau de rentabilité, divisé par 2 ou 3 en quelques années), est-ce que ce n’est pas la « moins pire » des solutions ? Le jeu est vendu complet, au prix habituel (déjà un poil élevé à mon goût dans le circuit traditionnel), et se permet une galaxie de DLCs complètement optionnels, qui peuvent faciliter la vie de certains joueurs pressés, ainsi que celle du studio en lui permettant d’atteindre plus vite le niveau de rentabilité attendu par les financeurs (et donc de garder leur confiance pour la suite). Une sorte de « gagnant-gagnant » où le second est un peu un pigeon quand même, mais qui accorde sa bénédiction pour se faire pigeonner.
(je viens aussi de me taper une belle randonnée à pieds, et l’idée d’acheter un foutu cristal a pu me traverser l’esprit ^^’ )

Dernière modification le 29 jours il y a par n1co_m
EcureuilRouge

C’est simplement affligeant d’avoir autant de micro-transactions dans un RPG solo. Si encore il s’agissait de cosmétiques ou de season pass, passe encore, mais vendre littéralement des mécaniques de jeu (fast travel, clefs de sortie de prison) et même l’accès à l’éditeur de personnage ingame est incroyablement pathétique.

Certes, on est pas obligé de payer ; certes, on peut trouver ces items dans le jeu peut-être facilement, mais bâtir une telle économie sur un jeu solo vendu au prix fort est particulièrement bas. Une bassesse difficile à passer outre quand on a un BG3 vendu au même prix et totalement complet.