Les DLC sur disque : « Une regrettable nécessité » selon Bleszinski

Commentaire (1)
  1. jeankevin1er dit :

    Les éditeurs arràªteront de prendre les consommateurs pour des pigeons le jour ou ceux-ci cesseront de se comporter comme des pigeons !

    « Quand on pense qu’il suffirait que les gens arràªtent de les acheter pour que ça ne se vende plus, quelle misère… »
    Coluche

Laisser un commentaire

Ici, la courtoisie est de rigueur

Copy link
Powered by Social Snap